Éoliennes dans réserve naturelle d’oiseaux

21 sept. 2011

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE:


La Grèce va construire le plus grand parc éolien d’Europe dans une réserve d’oiseaux « Natura 2000 » sur l’île de Skyros.

 

La dette publique de la Grèce augmentera afin de payer d’importantes subventions au promoteur éolien pendant 20 ans. – Est-ce bien sage?

Save The Eagles International (STEI – Sauvez les Aigles International) s’inquiète de ce que l’Union Européenne laisse la Grèce, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et l’Irlande s’endetter davantage pour financer encore plus de parcs éoliens. Davantage d’oiseaux rares seront donc gravement perturbés et/ou tués. De surcroît, la zone Euro sera de plus en plus difficile à maintenir. Mark Duchamp, président de STEI, précise: « il faut noter que l’Espagne à elle seule paie actuellement 8 milliards d’euros par an en subventions pour soutenir sa politique d’énergie verte. Non seulement ceci contribue à alimenter le déficit budgétaire, donc à augmenter la dette publique de l’Espagne chaque année, mais en plus les subventions ruineuses vont s’accroître puisque davantage de parcs éoliens sont prévus. »
STEI a été alerté du projet de construction de 111 éoliennes de 3 MW du côté sud de l’île de Skyros, à l’intérieur d’une Zone de Protection Spéciale. Cette ZPS est un endroit privilégié de reproduction pour une espèce rare de chevaux, le Skyros, en plus d’abriter la plus grande colonie de faucons d’Eleonore du pays (falco eleonorae, une espèce protégée).

 

La Société Hellénique d’Ornithologie (partenaire de Birdlife), la Société Hellénique de Zoologie, et la Société Hellénique d’Ecologie ont publié un rapport en 2010 dans lequel ils recommandent que les éoliennes soient exclues des ZPS et des IBA abritant des espèces sensibles. Ceci inclut la ZPS de l’île de Skyros (GR2420006: Skyros Oros Kochylas), selon la carte du rapport, page 36 (1).
Le gouvernement grec n’a pas tenu compte de ce sage conseil, et a autorisé le projet de grand parc éolien dans la ZPS en question. Apparemment, la Commission Européenne ne s’y est pas opposée. Répondant à une question écrite de l’un des Membres du Parlement Européen, elle a écrit: « il relèvera de la responsabilité des autorités grecques d’assurer que ces provisions soient appliquées ». Il s’agit des provisions relatives à l’emplacement et au fonctionnement des projets éoliens dans les zones Natura 2000, qui comprennent les ZPS.

Duchamp tire la sonnette d’alarme: «?Les Directives Européennes sur les parcs éoliens dans les zones Natura 2000 sont en fait un guide qui indique comment obtenir le permis d’implanter des éoliennes, et donc de tuer des oiseaux, dans les réserves naturelles d’Europe ».

STEI s’oppose à la décision de principe de Bruxelles d’autoriser l’installation de parcs éoliens dans les zones Natura 2000. «?Pourquoi s’embêter à créer des réserves naturelles si l’on y permet l’installation de structures industrielles qui sont léthales aux oiseaux et aux chauves souris??» demande Duchamp. « C’est absurde, et cela mènera à l’extinction de nombreuses espèces protégées à travers l’Europe. »

 

(1) – ZPS de l’île de Skyros: voir la légende en anglais sous la carte en page 36 – “exclusion criterion 3” -  http://files.ornithologiki.gr/docs/politiki/aiolika/prosdiorismos%20kai%20xartografisi.pdf

 

 

Contact:
Mark Duchamp
Save.the.eagles@gmail.com

+34 693 643 736